25 juin 2017

Info la Poterie Rennes (Màj 05/07)

5 juillet                   

Le n° 509 de la lettre des animations, expositions et réunions est consultable sur l’onglet Info la Poterie : le programme des festivités et les activités sur l'onglet "Activités", affiches "Animations". Vous pouvez, si vous le souhaitez vous abonner à cette lettre hebdomadaire, directement sur le site ou en envoyant un mail à : info.lapoterie@gmail.com

4 juillet                  

Travaux en cours :

Réfection de modules de la rampe de roller du stade André Fresnais, en cours. Cette rampe date de 2001.

La bretelle d'accès à la rocade sud, à partir de la rue de Chateaugiron est en cours de finition. Une voie réservée aux vélos et un trottoir pour les piétons sont également prévus.
5 juillet                  

Zoom de la semaine :


Lors de la visite guidée du quartier de la Poterie ce lundi, la majorité des participants à cette visite ignorait l'existence du découpage des quartiers de la ville de Rennes en 12 quartiers. La ville de Rennes a connu son premier découpage en quartiers en 1983. Douze quartiers sont alors créés auxquels sont associés un élu de quartier et un fonctionnaire de quartier, ces quartiers étant des regroupements de quartiers historiques ou "sous-quartiers". Entre 1997 et 2002, des conseils de quartiers sont mis en place sur l'ensemble du territoire rennais. En 2003, les douze quartiers ont été regroupés en six unités administratives ce qui entraîne la mise en place de directions de quartiers.
Ce blog est destiné aux habitants du quartier 7 (Francisco-Ferrer, Landry, Poterie) et la partie Est du quartier 11 (Blosne). Ces 2 quartiers dépendent de la direction de quartier Sud-Est (Pôle social - 7 Boulevard de Yougoslavie - 35200 Rennes. Tel : 02 23 62 25 90 - E-mail : dqse@ville-rennes.fr

Le quartier 7 Francisco-Ferrer - Landry - Poterie (18919 habitants ) est un quartier composé de sept sous-quartiers (ici la population issue du dernier recensement):
Francisco Ferrer : 2732 habitants.
le Landry : 2360 habitants.
la Poterie : 6341 habitants
Cimetière de l'Est : 2768 habitants
Ecopole Sud-Est : 163 habitants
Croix Saint-Hélier : 2790 habitants
Fernand Jacq : 1765 habitants

Le quartier 11 du Blosne (17347 habitants) est un quartier composé de huit sous-quartiers :
Landrel Ouest : 1977 habitants
Landrel - Hautes-Ourmes : 2352 habitants
Sainte Elisabeth-Grèce : 1912 habitants
Torigné Ouest : 1950 habitants
Torigné Est : 1795 habitants
ainsi que les sous-quartiers : Saint-Benoit, Suisse, Portugal et Henri Fréville Sud-Est (hors périmètre d'info la Poterie)

Les quartiers proches sont le quartier 8 (sud-gare) et le quartier 2 (Thabor - Saint-Hélier - Alphonse Guérin). 

A noter, la Maison du Ronceray organise à nouveau une visite commentée de la Poterie, le lundi 10 juillet à 20h devant la maison du Ronceray. Durée de la visite : 3h. Tarif : 1 €. 

3 juillet                  





Des travaux d'isolation par l'extérieur sont en cours à la Maison de quartier Francisco-Ferrer, 40 rue Montaigne. Des travaux ont également lieu à l'intérieur de cette maison de quartier. Photo en format Sépia




Nouvelle physionomie pour ces immeubles Néotoa des rue René-Yves Creston et rue Michel Gérard, après d'importants travaux sur les façades, les balcons, ouvrants et électricité. Ces immeubles de 49 logements construit au milieu des années 80 n'avaient pas fait l'objet de travaux importants à ce jour. Ces travaux vont se prolonger jusqu'à la fin de l'année et vont apporter un nouveau confort de vie aux locataires. Cette opération immobilière avait été novatrice à l'époque en terme de qualité. En effet, pour la première fois, en 1986 à Rennes, un cercle de qualité regroupant une vingtaine de personnes, dont les architectes, avaient planché sur le confort thermique, acoustique et la réduction des coûts d'entretien de ces bâtiments, réalisés à l'époque par la SOGEA. Qu'en ont pensé les locataires ?


30 juin                   


La construction du Quadri, pôle de développement de l’économie sociale et solidaire, dans le quartier du Blosne, débutera fin 2017. Ce projet est l’une des pierres angulaires du renouvellement urbain et inscrit le quartier dans une dynamique d’emploi. Lire l'article de Christine Barbedet à ce sujet sur le site de Rennes-Métropole.


30 juin                   

Le 3 juillet, les consignes du tri vont changer et l'organisation des collectes des déchets ménagers et des recyclables va évoluer dans les 43 communes de rennes métropole. Lire le dossier complet sur le site de Rennes-Métropole : http://metropole.rennes.fr/pratique/infos-demarches/dechets-proprete/dechets-des-le-3-juillet-tous-les-emballages-se-trient/

29 juin                   

Venez fêter l'été à l'occasion du 2nd week-end des Chants du Blosne !
Voir le programme complet : lien


29 juin                   

Zoom de la semaine :

Emmanuel Macron sera à Rennes ce samedi 1er juillet pour l'inauguration de la LGV Paris-Rennes. Le tracé proposé en 1997-1998, d’entrée de la ligne à grande vitesse a rapidement posé problème aux habitants de nos quartiers. Peu de personnes s’en souviennent, mais la bataille fut rude.

Retour en arrière :



Proposés par Réseau Ferré de France, maître d’ouvrage du TGV Bretagne-Pays de la Loire, quatre fuseaux étaient initialement susceptibles d’accueillir le futur tracé du TGV Ouest pour son entrée dans l’agglomération rennaise avec un fuseau au sud par Chantepie, la Poterie, un fuseau au nord par Cesson-Sévigné et deux intermédiaires.

Début 1998, suite à la parution de ces tracés et d’un article explicite dans Ouest-France, plusieurs associations tirèrent la sonnette d’alarme, le projet d’entrée de la future ligne TGV ne leur convenait pas. La contestation riveraine face à ce projet d’une grande infrastructure linéaire voyait le jour. Pourquoi faire passer cette ligne dans une zone habitée (Chantepie, la Poterie, Haut-Sancé), alors que des solutions moins proches des habitations existaient ? 



Rapidement «l’association pour la protection de la vallée du Blosne et du bois de Soeuvres (ABS) » est créée. En effet, cette entrée à Rennes se ferait par la ligne Chateaubriant-Rennes et donc traverserait le bois de Soeuvres. L’association se place alors dans une logique de protection d’une zone verte proche de Rennes et soumise à une pression constante. Cette association a alors fédéré plusieurs associations, dont Mieux vivre à la Poterie, l’association TGV non Sancé, qui s’est opposée, d’abord seule au projet de passage de la nouvelle ligne de train à grande vitesse dans le quartier, ainsi qu’une association de Noyal sur Vilaine, le comité d'action TGV Noyal sud Cesson (aujourd’hui dissoute).

Plusieurs rencontres plus tard, après une rencontre avec des représentants de « Réseau ferré de France, de la SNCF et des élus locaux ou régionaux, les 4 associations décidèrent d’organiser une réunion publique, salle du Landry, avec ces représentants. Salle comble.

Bien qu’enterrée entre la zone des Logettes et le Haut-Sancé, les risques de bruyances et de vibrations, non évoqués dans les études, firent bondir les responsables associatifs et futurs riverains. Pourquoi ne pas proposer un tracé loin des zones urbanisées pour limiter ces nuisances?

Environ 700 logements pouvaient être impactés par ce tracé. Rapidement, des contacts furent pris avec la ville de Rennes, M. Gayssot, alors ministre des transports et Mme Voynet, ministre de l’environnement. Une recherche d’un tracé le moins pénalisant possible pour tous fut étudié par l’ensemble des associations, avec visites sur le terrain, études d’après des cartes IGN. Rapidement, un tracé fut proposé à Réseau ferré de France et au ministère des transports. Ce tracé nécessitait moins d’ouvrages d’art, de plus, il «était plus court et moins coûteux », avec des risques environnementaux moindres. C’est ce tracé que la LGV empruntera à partir de ce samedi. Une belle victoire des associations riveraines. Mais qui s’en souvient ?

29 juin                   

Nous avons appris le décès de madame Michelle Georgelin, ancienne présidente de section du Cercle Paul Bert Rapatel-Poterie. Ses obsèques auront lieu ce vendredi 30 juin à 9h30, au crématorium de Vern.

28 juin                   

Le n° 508 de la lettre des animations, expositions et réunions est consultable sur l’onglet Info la Poterie : le programme des festivités et les activités sur l'onglet "Activités", affiches "Animations". Vous pouvez, si vous le souhaitez vous abonner à cette lettre hebdomadaire, directement sur le site ou en envoyant un mail à : info.lapoterie@gmail.com

28 juin                   




25 juin                    

Revue de presse du week-end :

Ce samedi,300 personnes défilent pour soutenir les migrants de la Poterie. Lire l'article paru sur le Télégramme

Samedi matin, la maire de Rennes, Nathalie Appéré, a convié les habitants du Blosne Est à une déambulation et à la découverte des projets du quartier : conservatoire, maison des projets, pôle associatif, rambla… Lire l'article paru sur Ouest-France.


25 juin                    

Vendredi 23 juin - Arsenic et vieilles dentelles au Théâtre de Verdure du Landry...  


Merci à la Cie Tintamarre pour sa prestation et à la Maison du Ronceray et ses bénévoles pour l'organisation et la logistique...
Merci au public nombreux :-)
Place au vendredi 30 juin à 20h avec le Cabaret d'Impro des Mouss'tique... repli dans la salle du Landry juste à côté du théâtre de Verdure en cas de gouttes...☔ 

Signé Jean-Christophe P

25 juin                    

Travaux de voirie :
-Du lundi 26 au vendredi 30 juin, le boulevard Villebois-Mareuil sera fermé dans le sens sud - nord de 9h à 17h entre l’avenue Chardonnet et la rue Jeanne Malivel afin de réaliser des travaux de voirie. Les automobilistes pourront rejoindre l’axe est-ouest en empruntant les avenues Chardonnet, Semprun et François Château.

-Boulevard Léon Bourgeois fermé ce lundi et mardi dans le sens ouest-est de 9h à 17h au niveau du carrefour Franklin Roosevelt/Léon Bourgeois/Rue de Vern.

25 juin                    

Ces immeubles, situé place de Serbie, sur le Blosne Est sont devenus méconnaissables après ces rénovations.

25 juin                    

Zoom de la semaine : La ZAC de la Poterie a 35 ans 

Photo de 1984 (lycée à droite)
Rappel des principales dates
*En 1965 : Décision municipale de créer des réserves foncières sur ce quartier, alors occupé majoritairement par une agriculture composée de petites fermes.
*16 mars 1966 : Autorisation préfectorale de créer la Z.A.D de la Poterie (Zone d’ Aménagement Différé).
*Septembre 1977 : ouverture du lycée de la Poterie (devenu Lycée René Descartes en septembre 1996).
*23 juillet 1979 : Décision municipale de création de la Z.A.C de la Poterie (zone d’aménagement concerté) confirmée en préfecture le 27 juin 1980.
*25 mai 1981 : Le dossier de réalisation du P.A.Z de la Z.A.C de la Poterie est approuvé.
* 22 juin 1982, le « top départ » de la construction de la Z.A.C (zone d’aménagement concerté) était signé entre la ville de Rennes et la S.E.M.A.E.B (société d’économie mixte pour l’aménagement et l’équipement de la Bretagne). La conception de la partie récente de ce quartier a donc 35 ans. La signature de cette convention permettait à la SEMAEB de lancer les dernières acquisitions de terrains, d’étudier les travaux de viabilisation et de programmer le démarrage des premières constructions.

La construction des deux premières opérations immobilières démarrèrent en mars 1983. Un immeuble de 47 logements facilement reconnaissable « Le Clos Mathilde », Cet immeuble se devait être la vitrine d’un quartier «nouvelle génération», loin des grands ensembles du Blosne. Fait de briques, bois et ardoises, situé à proximité du lycée de la Poterie (devenu lycée René Descartes).
Plan programmatique du quartier 1984 
Second programme : douze maisons, face à cet immeuble et destinées à accueillir douze familles jusqu’ici logée dans une cité d’urgence « La Noë ». Cette cité d’urgence était située au niveau de l’ex maison de retraite « les jardins de la Poterie » actuellement (square Ludovic Trarieux).

En 1984, devaient être livrés 55 logements, 86 en 1985, 166 et 20 lots libres en 1986... Les deux parties du quartier de la Poterie n'avaient pas les mêmes objectifs. Au sud, des immeubles, une zone d'activité et deux écoles, ainsi qu'une réserve pour un lycée professionnel. Au nord, une zone pavillonnaire importante, un grand parc, des immeubles et des bureaux.

A cette époque, 1500 logements étaient prévus sur le quartier pour une population de 5000 habitants (soit 3,33 habitants/logement). Au final le quartier comporte 2350 logements pour 5600 habitants (soit 2,38 habitants/logement). Données 1998

Sur les 1500 logements programmés, 1100 devaient être des immeubles collectifs dont un quart de logements locatifs aidés :

- Le quartier Nord étant principalement composé d’habitations individuelles,

- Les abords du boulevard Paul Hutin-Desgrées devaient être exclusivement occupés par des bureaux (30 000 m²) en raison de la forte demande de l’époque et du futur niveau sonore du boulevard alors envisagé à 4 voies.

- La partie Sud était réservée aux immeubles collectifs avec une typologie de type « ville » avec commerces en rez-de-chaussée d’immeubles (rues Jean Monnet et René Yves Creston) et un centre commercial sur la Place du Ronceray. A l’époque, on évoquait la possibilité d’avoir une trentaine de commerces dans cette zone !

Le caractère piétonnier et paysager était mis en avant avec la création d’une coulée verte partant du collège « Le Landry », traversant la rocade par une passerelle surplombant la rocade au niveau du « Petit bois » et permettant l’accès à la future zone des « Loges » et au bois de Soeuvres (projet toujours non réalisé)

A l’époque, la ville communiquait sur « La Poterie, le quartier vert de Rennes » puis sur « Rennes, coté jardins ». Il faut dire qu’un quart de la surface du quartier (135 hectares) était dédié aux espaces verts et aux plantations (35 ha).

Le cahier des charges de l’époque imposait aux promoteurs la réalisation de véritables rues formées d’immeubles de quatre niveaux et accolés, avec des toitures d’ardoises pour respecter le style traditionnel de la Bretagne avec emploi de matériaux aux coloris assortis pour les façades afin de tenter de sortir l’habitat collectif de l’image négative des immeubles des années 60.

La ville souhaitait faire de la Poterie un véritable quartier en y installant des équipements en nombre suffisant. Ainsi était-il prévu en dehors du lycée existant (1977), de l ‘école de la Poterie (1959) et du collège « Le Landry », deux écoles primaires comportant sept classes de maternelles, seize classes élémentaires, une cantine et trois logements de fonction.

Un terrain était également prévu pour la construction d’un lycée d’enseignement professionnel (le déplacement du lycée Robidou y fut un moment envisagé).
Les panneaux d'informations avec les programmes à vendre.


Coté équipement : trois terrains de football, quatre courts de tennis, une piste de 250 mètres avec un plateau d’athlétisme étaient au programme. Un terrain ayant également été réservé pour la construction d’une patinoire, mais cela s’avérera rapidement d’un coût trop élevé. Tous ces équipements devaient être situés à proximité de la rocade.

En conclusion, il est difficile de prévoir lorsque l’on crée un tel aménagement : un quartier neuf.

Les évolutions sociétales, la demande immobilière, les taux de crédit (plus de 12% en 1982) et l’emploi ont eu des répercussions importantes sur la construction du quartier qui devait être terminé en 1995 soit près de dix ans avant la fin officielle de la Z.A.C.


A cette occasion, la Maison du Ronceray organise deux visites commentées de la Poterie, le lundi 3 juillet, rendez-vous à 13h30 devant la Maison du Ronceray. Durée de la visite : 3h30 et lundi 10 juillet à 20h devant la maison du Ronceray. Durée de la visite : 3h. Tarif : 1 €. 

25 juin                    

Vous ne partez pas en vacances ? Cet été, la ville de Rennes organise huit journées et propose 24 destinations pour passer un bon moment en famille ou entre amis. Lien vers l'article paru à ce sujet sur le site de Rennes-Métropole.