Info la Poterie Rennes (MàJ : 27/03/19)

27 mars            

Info la Poterie a vu le jour il y a 13 ans aujourd'hui. Depuis, 589 numéros de l'agenda des animations, festivités et rencontres ont été publiées, d'abord via mail, puis depuis 7 ans via ce blog. 
Rappel, ce blog est réalisé bénévolement et indépendamment de toute structure ou association.



27 mars         

Retenu par le Budget participatif #3 de la Fabrique Citoyenne, le projet de ferme urbaine dans le quartier du Blosne prend forme et se réalisera vraisemblablement à la rentrée 2019. Le site Unidivers revient sur ce projet. https://www.unidivers.fr/rennes-ferme-urbaine-blosne/

27 mars         

L’Association Rennaise des centres Sociaux (ARCS) propose une mutuelle solidaire accessible à un maximum de personnes.
Le projet « Médecine Préventive et Mutuelle Solidaire » développé à l’Association Rennaise des Centres Sociaux (ARCS) constitue un support d’information et de sensibilisation des plus âgés, aux droits à la santé et à l’accès de tous au bien -être. Pour cela, l’ARCS a négocié un contrat avec une mutuelle locale. 
Ce contrat permet de faire bénéficier un maximum de personnes, spécialement les plus de 60 ans, d’une prise en charge de qualité à un prix raisonnable. Des réunions d’informations collectives, animées par des bénévoles et une professionnelle sont proposées. 
Des permanences sont également organisées pour recevoir les personnes intéressées en individuel. Réunions d’informations collectives : 
Mardi 2 Avril - 14h -15h au Centre Social de Cleunay - 49 rue Jules Lallemand – Rennes 
Mardi 7 Mai - 14h -15h au Centre Social Carrefour 18 - 7 rue d'Espagne – Rennes 
Mardi 11 Juin - 14h -15h au Centre Social de Villejean - 42 Cours Kennedy – Rennes 
Renseignements complémentaires : Perrine Briantais, chargée de mission mutuelle à l’ARCS, 02.99.51.44.39 ou mt.mutuelle@assoarcs.com

26 mars        

Ouest-France annonce, dans son édition de ce mardi, la venue de François Hollande au lycée René Descartes, ce jeudi matin.

25 mars        

Projets de tours : France Bleu rencontre des habitants du Haut-Sancé/Landry :

24 mars         

Z.A.C du Haut-Sancé : Pas de compromis en vue.

Ce mardi 19 mars, plus de 150 habitants du secteur Landry/Haut-Sancé avaient rejoint la salle Archipel du Triangle pour une nouvelle rencontre entre élus et habitants de ce secteur du quartier Francisco Ferrer/Landry/Poterie au sujet de la Z.A.C (Zone d’Aménagement Concerté) du Haut-Sancé.

Pendant deux heures, les opposants au projet de la Z.A.C ont questionnés, proposés aux élus et professionnels présents : monsieur, Sébastien Sémeril, premier adjoint à la maire, en charge de l’urbanisme, madame Catherine Debroise, adjointe en charge du quartier et monsieur Alexandre Jonvel, du cabinet CoBé.

Pour l’adjoint à l’urbanisme, la Z.A.C est validée depuis septembre 2016 et si elle a été revue en avril 2018, c’est pour supprimer le gymnase, qui n’est plus aux normes actuelles. Il a rappelé que les hauteurs des bâtiments avaient été revues, que des études sur les écoles, la circulation, entre autres avaient été présentées le 8 octobre 2018 et que l’un des premiers souhaits de la municipalité était de 
*Redynamiser la fonction commerciale autour d’une nouvelle place.
*Permettre une recomposition urbaine avec des attributions logements suivantes :
25% des logements seront des logements sociaux (125 logements).
15% en accession sociale (75 logements).
20% seront des logements régulés (100 logements).
40% des logements libres (200 logements).

Mais pas de plans d’immeubles à présenter lors de cette soirée, pas d’affectation de ces bâtis (locatifs, libres, accession sociale..). 
Sébastien Sémeril a rappelé que la verticalité avait été retenue pour permettre de donner un caractère paysager à ce projet urbain. L’étalement des constructions ne permettant pas de réduire la chaleur au sol en cas de canicule.

Un seul immeuble de 9 étages, en bordure de la rue de Châteaugiron est prévu. Les autres immeubles étant de type R+5 à R+7.
Au nord, à proximité des maisons de l’allée Charles Vanel, 28 maisons mitoyennes de type R+1 à R+2 seront construites. 

Deux nouvelles voies seront créées, sans connexion possible entre elles et séparées par un square en escalier, avec jeux pour enfants et espaces verts et arborés. Un espace dédié à un équipement public est réservé, sans idée précise pour l’instant.


Pour les opposants au projet, ce n’est plus la hauteur qui interroge, mais la densité. La ville a-t-elle besoin de tant de logements ?

A ce sujet, madame Debroise rappelle que les ateliers en 2016 avaient validés cette construction de 500 logements (entre 450 et 500 logements avaient été évoqués par le cabinet CoBé le 24 septembre 2015, lors d’une grande réunion au gymnase du Haut-Sancé).

De nombreux questionnements ont ensuite été évoqués :
-La construction de logements sociaux n’est-elle pas à l’origine de la flambée des prix des logements privés ?

-N’est-ce pas la politique locale qui créée cette emballée tarifaire ?
Non, répond Sébastien Sémeril, la métropole participe au financement des logements aidés, sans préjudice pour les constructions privées.
Désaccord de plusieurs personnes présentes sur ce sujet (étude à faire ?)

-La dépollution de la station Total a également été évoquée. Qui s’en chargera ?
-Où se stationneront les visiteurs ?
-Combien d’emplacements parkings ? (Une crainte de stationnement anarchique est exprimée par plusieurs personnes).
-Combien d’habitants sont prévus sur cette Z.A.C ?
-Quelle évolution des transports publics, sachant que la ligne C1 et la ligne 11 qui desservent le quartier sont souvent bondés !
-Comment résoudre les bouchons sur la rue de Châteaugiron et de la rue Auguste Pavie ?
-L’école Châteaugiron-Landry est proche de la saturation (surtout le self), sera-t-il possible d’agrandir ce groupe scolaire ?
Oui, répond l’adjoint à l’urbanisme, le foncier libre y est important.

Notre quartier est éloigné du métro et ne profitera jamais des facilités de circulation des autres quartiers. C’est un sujet à prendre en compte souligne l'un des intervenants.

-La construction des bâtiments sera-t-elle aux normes RT2020 ?
Un seul pour l’instant a répondu monsieur Jonvel du cabinet CoBé. 
Trop peu, répondent les personnes présentes qui regrettent que l’urgence climatique ne soit pas davantage prise en compte.

Peu de réponse à ces questions de la part des élus. Certains sujets se traitent au niveau de la ville ou de Rennes-Métropole, et cela sera fait lorsque les habitants arriveront, répondent les élus.

Calendrier prévisionnel de réalisation des travaux :
-Modification de la Z.A.C : 1er avril 2019
-Dossier de réalisation : conseil municipal du 24 juin 2019
-Viabilisation des terrains ; début 2020
-1ère construction : automne 2020.

Sébastien Sémeril est revenu sur l’intérêt grandissant des habitants pour la vie en ville centre et non plus en première ou seconde couronne, comme par le passé. Ce phénomène de vouloir vivre en ville s’intensifie depuis environ 3 ans et l’une des raisons de la forme demande de logements sur Rennes, sans oublier, l’arrivée de nombreux parisiens depuis l’arrivée de la L.G.V

L’élu a confirmé qu’une maquette en dur sera présentée afin de permettre une meilleure visualisation du projet.

Quelques chiffres et informations non communiqués lors de cette soirée (sources : Info la Poterie, Audiar, Star et Insee).

Le projet de Z.A.C Landry/Haut-Sancé a été évoqué une première fois en septembre 2011 avec un pré-projet qui n’englobait pas les terrains de l’EREA, alors propriété de la région. Ce projet évoquait entre 300 et 400 logements.

En 2013, lors d’une découverte du quartier à vélo, Madame Debroise évoquait, la construction d’environ 200 logements sur le site de l’EREA.

Le 24 septembre 2015, lors d’une plénière du conseil de quartier, il était évoqué entre 450 et 500 logements sur les 5 hectares de terrain dont 40% en accession libre, 20% en accession régulée, 20 % en location sociale et 20% en location adaptée. Par ailleurs, la construction de 1400 m² de commerces était retenue. Le maintien des arbres remarquables était également souligné.

Sur Rennes, les ventes de logements neufs :
Entre 2011 et 2016, la ville de Rennes a gagné 8235 habitants (source AUDIAR) soit 0,8 % par an

Taille moyenne des ménages à Rennes : 1,83 % (source INSEE)
Pourcentage de personnes seules : 53% (source INSEE)
Le quartier du Landry a perdu 3% de sa population entre 2009 et 2014
48,6% des rennais sont propriétaires de leur logement
36,8 % sont des maisons contre 63,2% des appartements

A Rennes, en 2012, 70,55% des ménages rennais possédaient une voiture.
Les ménages rennais avaient en moyenne 1,15 véh/foyer en 2015.

En 2017, la ligne de bus C1 a transporté 4 969 206 passagers et 
la ligne 11 : 2 204 971 passagers.

*Ouest-France, dans son édition de samedi a consacré 3 articles sur l'urbanisme rennais actuel, avec pour titre "Ces projets de tours qui font débat à Rennes", dont le secteur du Landry/Haut-Sancé ; article en ligne réservé aux abonnés, ainsi qu'un article sur l’inquiétude des riverains de la rue de Vern et sur le secteur Aiguillon.
A ce sujet, les membres du collectif Nanssa vous invite le 11 avril à une réunion publique sur ce sujet à la Maison du Ronceray.

23 mars         



21 mars          

L'éducation nationale a publié les résultats du bac 2018 des différents lycées nationaux. En ce qui concerne le seul lycée (René Descartes) de nos quartiers sud-est, les résultats sont :
Taux de réussite : 94% (idem moyenne académie)
Taux de réussite attendu : 94%
Taux d'accès brut de seconde au bac : 78%
Taux d'accès attendu de seconde au bac : 79%

21 mars          

Photo de 2003

La ville de Rennes va entreprendre des travaux sur la rue de la Poterie entre la rue de Bel-Air et le boulevard Paul Hutin-Desgrées à compter de la semaine 17 afin d'un installer une zone 30 sur le principe d'une Vélorue (http://www.cc37.org/la-velorue-nouvel-amenagement-cyclable/).
Îlots centraux
Dans un premier temps, les services de la voirie vont proposé de maintenir les îlots centraux qui sont franchissables car ils ont le mérite d'occuper l'espace sur cette voie assez large. Ce n'est pas bloquant pour le principe de "vélo rue" prévu donc sur la section la plus à l'est, jusqu'au mini giratoire (Bel Air).
En revanche celui qui sert de refuge au niveau de Cork va être démonté. Il est proposé de maintenir pendant qqes temps celui du carrefour avec Conrois car il a un effet modérateur de vitesse certain.

Le marquage des traversées sera gratté puis laissé à l'effacement (pas de marquage en zone30, les piétons peuvent traverser partout), mais les abaissements de trottoirs seront conservés pour les PMR.

18 mars        

Info Star : En raison d'une grève, les lignes de bus C1, C2, C4, C, C6, 11, 12 13, 14, 32, 34, 41, 53 seront perturbées le mardi 19 mars.

18 mars         


18 mars          

Madame, Monsieur,
Comme je vous l'annonçais dans mon message du 23 janvier dernier, la concertation a commencé sur l'aménagement des jardins du Conservatoire, espace public de loisirs, sportif et familial, ouvert à tous les habitants, qui constituera une partie du parc en réseau.
Plusieurs étapes se sont déroulées ou sont en cours :
· Des visites de sites avec les enfants de l'école Torigné, le centre de loisirs Ty Blosne, et les habitants volontaires.
· Des rencontres avec des habitants : parents, enfants, jeunes et jeunes adultes rencontrés sur des événementiels ou sur l'espace public.
· Un sondage mené en atelier avec 4 classes du collège de la Binquenais (de la 6ème à la 3ème).
· Des rendez-vous avec des habitants locataires de Archipel Habitat sur les îlots Banat et Balkans (représentant des situations variées : parents, personnes âgées, personnes seules…).
· La création d'un outil numérique et de visuels pour faciliter la relation lors des prises de contact.
Nous vous invitons pour alimenter cette démarche à une rencontre avec les urbanistes et les services de la Ville et de Rennes Métropole :

* Le mardi 2 avril 2019 – de 18h30 à 21h, salle Carambole -accès par la rue de Hongrie (buffet repas prévu).
Je vous remercie de vous inscrire à la Direction de Quartiers par téléphone ou par mail : 02.23.62.25.90 ou dqse@ville-rennes.fr
L'équipe de la Direction de Quartiers reste à votre disposition pour tous compléments d'information, et vous pouvez également vous rendre à la Maison du projet pour vous tenir informés de l'actualité du projet urbain.
Je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur l'expression de mes meilleures salutations.
Eric Berroche, adjoint à la Maire chargé des quartiers Blosne et Bréquigny.

18 mars            

Photo Catherine D

Beaucoup de monde, samedi matin, pour accompagner les jardiniers de la ville de Rennes à planter plusieurs dizaines d'arbres fruitiers(pommiers, kiwi, noisetiers, poiriers...) sur l'espace vert situé derrière les jardins familiaux de la rue Michel Gérard. Ce jardin sera géré par l'association "Mieux vivre à la Poterie".

14 mars            

Extrait du document « Plan Local d'Urbanisme de Rennes » (Dossier soumis à l'avis du Conseil Municipal du 04/02/2019) ». Texte copié/collé, sans modification.

Présentation et finalités du document :

Dans la continuité de la tradition d'anticipation et de planification de la ville, les orientations d'aménagement traduisent une nouvelle vision du territoire de Rennes pour les 15 ans à venir. Ces orientations d'aménagement montrent également comment la ville s'inscrit dans les politiques de développement urbain en réfléchissant à une stratégie de renouvellement urbain limitant l'étalement urbain sur les territoires agricoles. Les orientations d'aménagement et de programmation vise à: 
Ø Offrir une lecture globale du territoire de la ville sous l’angle de la trame verte et bleue, du patrimoine naturel, paysager et topographique, pour préserver et créer des ambiances urbaines de qualité.
Ø Montrer la cohérence entre les projets d'aménagement par grands secteurs pour les inscrire dans une logique d'ensemble et d'interconnexion entre les différents projets. 
Ø Donner une lecture forte des différentes centralités de la ville en lien avec les mobilités et le développement de la ville.
Ø Définir les conditions d’aménagement liées au contexte, en appui de l'instruction des permis de construire et en encadrement des projets.

Plan Local d'Urbanisme de la Ville de Rennes Orientations d'Aménagement et de Programmation Partie 3 – Les Orientations d'Aménagement de quartier : les différents secteurs de projets

12. Haut-Sancé / Le Noyer 


12.1 Description du site 
Haut-Sancé :

Situé dans le quart sud-est de la ville de Rennes, cette OAP (Orientation d’aménagement et de programmation) couvre les secteurs du Haut-Sancé et du Noyer. 

Le secteur Haut-Sancé se structure autour de l'entrée de ville que forme la rue de Châteaugiron. Une partie du secteur est concernée par la ZAC du Landry, en cours de programmation. Les pourtours du secteur ont récemment fait l'objet de deux opérations d'aménagement : les ZAC Poterie et Francisco Ferrer ont traité en priorité les emprises disponibles entre les faubourgs. 

Le Noyer :

Le secteur du Noyer constitue un des îlots de la Zone Industrielle Sud-Est. Il est limité à l'est par la voie ferrée Rennes / Châteaubriant, à l'ouest par l'avenue du Haut-Sancé et desservi à partir de la rue du Bignon. 

12.2 Superficie :

Superficie globale du secteur couvert par l'OAP : 20 ha 

Plan Local d'Urbanisme de la Ville de Rennes : Orientations d'Aménagement et de Programmation Partie 3 – Les Orientations d'Aménagement de quartier : les différents secteurs de projets Révision l Mars 2019 l Rennes Métropole | 179 

12.3 Occupation / usages actuels 

Haut-Sancé : 

Le long de la rue de Chateaugiron, l'espace public et la nature du bâti disparate ne répondent pas au potentiel que constitue cet axe structurant. La ZAC du Haut-Sancé est structurée autour du pôle formé par le centre commercial du Landry, le complexe sportif du Haut-Sancé ainsi que le terrain anciennement occupé par l'École Régionale d'Enseignement Adapté désormais relocalisée sur le quartier de Bréquigny. L'attractivité de ces derniers est freinée par des structures vieillissantes, un manque d'animation et de dynamisme. Quant au secteur situé à l'est de l'avenue du Haut-Sancé, il comprend également des emprises occupées par le centre de formation AFPA, des logements et un EHPAD. Les différentes entités sont peu reliées entre elles. Il en est de même avec les secteurs avoisinants. 

Le Noyer : Le site est enclavé entre la voie ferrée, les bâtiments de l'AFPA et une réserve foncière destinée à la liaison entre l'avenue Paul Hutin Desgrées et la rue Auguste Pavie. Certains bâtiments industriels sont vieillissant et accueillent des activités de loisirs ou culturelles. Ce secteur comprend également des emprises occupées par le centre de formation AFPA, une zone d'activité et des équipements tels un EHPAD. Les différentes entités sont peu reliées entre elles ni avec les secteurs avoisinants. 

12.4 Enjeux / objectifs 
- Conforter une offre de logements respectant les objectifs de mixité sociale définis par le PLH 
- Prévoir une polarité commerciale en accroche de la rue de Châteaugiron - Conforter les connexions vertes 
- Structuration des différents îlots 
- Créer ou conforter les liens entre les grandes entités et les secteurs avoisinants 
- Désenclavement du secteur et ouverture du secteur du Noyer au nord avec le quartier 
- Enjeux d'optimisation foncière du site de l'AFPA. 
- Recréer une potentielle liaison nord-sud

12.5 Vocation et programmation 
Haut-Sancé 
- Développer l'offre de logements en lien avec le Programme Local de l'Habitat. 
- Accompagner la recomposition programmatique de la polarité de quartier en lien avec les commerces en place. 
- Renforcer la liaison avec le parc du Landry. 

Le Noyer 
- Conserver les actuelles emprises artisanales et industrielles et en créer de nouvelles. 
- Accompagner la requalification urbaine de l'avenue du Haut-Sancé et de ses franges.

12.6 Composition urbaine 
Haut-Sancé 
- Créer un nouveau lieu de centralité de quartier, 
- Développer des morphologies plus diversifiées, 
- Recomposer la rive est de l'avenue du Haut-Sancé en réorganisant le parcellaire. Le Noyer 
- Réorganiser le secteur afin de mieux le desservir en favorisant la recomposition parcellaire.


Formes urbaines 
Haut-Sancé 

Ce site fera l'objet d'une composition urbaine d'ensemble autour de la nouvelle polarité et de nouvelles formes urbaines. La hauteur de construction se décline selon la progression suivante : 
- Le lot situé au nord de la ZAC du Haut-Sancé, en continuité avec le tissu pavillonnaire existant, privilégiera une forme d'habitat intermédiaire avec des hauteurs à R+1 voir ponctuellement à R+2 ; 
- Aux abords de la polarité de quartier et de la rue de Chateaugiron, un seul immeuble d'une hauteur de R+9. 
- Dans le reste de l'opération, une hauteur maximale de R+7.

Traitement des lisières et des espaces ouverts :
Haut-Sancé 
- Articulation des constructions avec la trame pavillonnaire au nord. 
- Façade urbaine en bordure de la rue de Chateaugiron et connexion avec le Parc du Landry. 

Le Noyer 
- Traitement paysager aux abords de la voie ferrée. 
- Mise en relation avec les secteurs d'activités contigus

Qualité environnementale, qualité des constructions et prévention des risques 
Haut-Sancé 
- Traitement des îlots résidentiels permettant la mise en place d'une dimension paysagère. 
- Réalisation de logements passifs sur un îlot.

Le Noyer 
- Les perspectives de mutation foncière importantes peuvent favoriser la mise en place d'espaces plus ouverts qualifiant la végétation existante. 
- Une organisation d'un bâti plus structurante et plus qualitative.

Risques et servitudes / Santé : À proximité de sources de bruit important et prolongé, du type industrie ou artisanat lourd, adapter la conception urbaine pour maîtriser l’exposition des populations sensibles (jeunes publics, personnes âgées ou malades) et en mettant en œuvre des dispositions adaptées (protection contre le bruit…). 

Haut-Sancé : Études en cours en lien avec la constitution du dossier de réalisation de la ZAC du Haut Sancé, intégrant dans son périmètre opérationnel une station-service. 

Le Noyer : Une attention particulière devra être portée sur l'état des sols au regard des anciennes ou actuelles activités du site.

Mobilités 

Haut-Sancé : 
La desserte en transport en commun est assurée en bordure de la rue de Châteaugiron et rue du Bignon. Le site sera desservi par un réseau de voie apaisée. La rue de Chateaugiron sera restructurée pour faciliter les relations avec le parc du Landry. Des cheminements doux seront créés pour irriguer l'opération la reliant aux secteurs avoisinants.

Le Noyer 
- La desserte en transport en commun est assurée par le réseau de bus via la rue du Bignon. 
- Une réflexion sur la structuration viaire est à développer pour remplacer le système en boucle et permettre la connexion avec les îlots et équipements voiries. 

- Des liaisons piétons / Cycles à développer vers le secteur Haut-Sancé. 

7. Conditions de réalisation : L'aménagement du secteur Haut-Sancé se fera par le biais d'une Zone d'Aménagement Concerté.

13 mars          

Info Rennes-Métropole : 
Trois opérations de plantation de vergers citoyens, composés d'une trentaine d'arbres, seront organisées sur différents sites de la ville.
Sur nos quartiers :
- La Poterie : le verger sera situé dans le prolongement des jardins familiaux, la gestion du site sera assurée par l'association : "Mieux vivre à la Poterie".

Le principe : La ville confie la gestion du verger a une association (entretien, récoltes...). Ce verger partagé ouvert à tous, ne sera pas clôturé. Ces plantations permettront aux familles du quartier de venir découvrir ces nouveaux arbres, d'en apprendre un peu plus sur l'entretien, la taille. Chaque famille pourra repartir avec un petit arbre fruitier : distribution gratuite de 250 arbres par site.

13 mars         


Et c'est reparti pour Quartiers En Scène au Cercle Paul Bert Rapatel.. .
Atelier théâtre participatif avec La compagnie Ak'tho en 1ere partie suivi du spectacle «Allez les filles».
Ce soir, soirée cabaret musical pour conclure la programmation sur Rapatel avec «j’ai mangé, dit Jacques»

10 mars         

Ouest-France relate d'une belle manière les "Battle" qui se sont déroulées ce samedi au Triangle.

10 mars         

Tour de quartier Francisco Ferrer/Landry/Poterie : Des nouveautés

A proximité immédiate du cimetière de l'est, ces deux maisons, ainsi que le garage "Glastint" vont être démolis pour faire place à un immeuble sur 1060 m² de terrain.
Hauteur maximum : 17,37 m
C'est le groupe Réalités qui va réaliser cette opération immobilière "Cloud" de 42 logements.
Particularités de ce programme situé sur le boulevard Villebois-Mareuil et conçu par le cabinet O+P Architectes : Une voiture électrique sera mise à disposition de tous les résidents de l'immeuble qui comprendra des logements très connectés.
Les logements proposés sont de type 2 à type 5.  



Situé à proximité de l'EPHAD les jardins d'Hermine, cette ancienne maison de retenue* et ses bâtiments de ferme dite "le Noyer", font l'objet depuis plusieurs mois d'importants travaux de restauration en vue de devenir des bureaux. Ces travaux ont permis au bâti de conserver ses murs et ses murets en terre crue dite en "bauge". Une sauvegarde du patrimoine local bienvenue.

*Maison de retenue : Maison bourgeoise construite par des propriétaires pour leurs métayers, tout en gardant la plus grande pièce d'habitation pour leurs séjours personnels. 
Sur nos quartiers, ces lieux étaient des maisons de retenue :
Sur la rue de la Poterie :
Maison du Ronceray (n° 110), Maison du Lavais (la Fontaine aux perles au n° 96) et la maison du Chêne rond (n°76, 78)
La ferme du Haut-Bignon (rue Francisco Ferrer) et la Bouquinais (62 rue de Chateaugiron) sont également d'anciennes maisons de retenue.

-Travaux sur la voie ferrée Rennes-Châteaubriant avec la fermeture la ligne depuis le début de la semaine dernière. La halte ferroviaire est donc fermée.



Information Mieux vivre à la Poterie :
Création d'un verger à la Poterie : Celui-ci sera planté le samedi 16 mars à 10 heures. Vous êtes invité à y assister et si vous le souhaitez, participer. Dans ce cas pensez à vous munir d'un instrument adapté pour planter.
Ce verger est situé rue Michel Gérard derrière les jardins familiaux et entre la maison de retraite la Noé et le petit bois.

10 mars         

Vu sur le complexe sportif André Fresnais (Poterie sud) : 
Un arrêté préfectoral du 3 mai 2018 stipule que la consommation de boissons alcoolisées et l'utilisation de contenants en verre dans les lieux suivants est interdite.
Sur nos quartiers :
-Complexe sportif André Fresnais
-Place du Ronceray
-Parc du Landry
-Parc des Hautes-Ourmes
-Centre commercial, chemin de et Place Torigné
-Abords du centre culturel le Triangle
-Avenue des Pays-Bas
-Boulevard Léon Grimault
-Rues de Hongrie, de Bulgarie.

Info la Poterie Rennes (Juin 2024)

Info la Poterie Rennes Information bénévole et indépendante de nos quartiers Rennes sud-est depuis 2006.  N'oubliez pas de visiter les ...