18 avr. 2018

Info la Poterie Rennes (MàJ 09/05)

9 mai           

Rennes, L'autre 8 mai, square de Sétif. Lire l'article paru dans Ouest-France de ce jour.

9 mai           

-Article paru fin décembre et demandé par des habitants : Rencontre avec Hervé Guillotel, directeur du centre social « Ty-Blosne ».


Hervé est le directeur de ce centre social depuis mi-2006 (il a succédé à Gérard Niay), après avoir été directeur du centre social de Cleunay (1 an et demi), en responsabilité au Cercle Paul Bert siège, Rapatel-Poterie, Centre et Binquenais.
Il dirige une équipe de 19 salariés (14,5 équivalents temps plein) et 55 bénévoles.
En janvier 2006, le Centre Social du Landrel était appelé à déménager pour rejoindre le nouvel espace social commun (ESC du Blosne) baptisé également Pôle Social du Blosne. En 2008, le centre social était rebaptisé centre social Ty-Blosne. Celui-ci est implanté au 7, boulevard de Yougoslavie, près du Triangle. Il partage les locaux avec six autres entités (Mairie de quartier, CDAS, CCAS, Mission Locale, CAF, Direction de quartier sud-est).

Son secteur d’activité est le quartier Blosne (Q 11) et Francisco-Ferrer, Landry, Poterie (Q 7), mais la priorité est donnée au quartier « le Blosne » ex ZUP Sud (Q 11).
Il regroupe diverses activités (Halte-garderie, accueil, pôle parentalité, des ateliers « Parlons français », un pôle animations sociales, une épicerie sociale, des conseillères en économie sociale, des cours de cuisine, de couture, le café des épices, un espace enfants, un espace jeux, l’accompagnement à la scolarité, un espace loisirs, Université populaire, Atelier écoute musicale..).

Par ailleurs, il existe des projets partagés : Jardin solidaire, Parcours Mieux-Être, Illettrisme (en projet avec des habitants), Monoparentalité..
Le centre social fonctionne sous une forme associative. Ses élus (3 titulaires, 3 remplaçants) siègent au sein du conseil d’administration de l’A.R.C.S (36 administrateurs habitants et 4 personnes d’un collège d’experts) regroupant les 6 centres sociaux rennais.
Il n’y a pas d’assistante sociale au centre social. Sur nos quartiers, les assistantes sociales dépendent de la CAF ou du C.D.A.S.
La Halte-garderie accueille des enfants des deux quartiers. La Halte-garderie est un lieu de découverte, de plaisir, elle offre à l'enfant un environnement sécurisant permettant son éveil à la vie collective, le préparant à la séparation, à l'autonomie et son entrée à l'école maternelle...
... elle permet également aux parents de se libérer le temps d'une course, d'un rendez-vous, ou tout simplement d'une pause.
Inscriptions et renseignements auprès des professionnels de la petite enfance de la Halte.
Télécharger la fiche d'inscription
Télécharger le règlement de fonctionnement
Tarifs en fonction des revenus (apporter l'avis d'imposition et le carnet de santé de l'enfant).
L’épicerie sociale est implantée sur le square Fernand Jacq (Q 7). L’épicerie sociale est gérée à la fois par des bénévoles du quartier et par des travailleuses sociales du Centre Social Ty-Blosne, du CCAS et du CDAS du Blosne.
Ce projet a pour objectif de proposer à des personnes connaissant des difficultés économiques d’acquérir des produits alimentaires en ne payant que 10% de leur prix de vente moyen.
L’épicerie sociale aspire également à être un lieu favorisant l’intégration sociale des bénéficiaires-clients en proposant une écoute et un appui pour sortir de la précarité et de l’isolement. L’interaction entre les clients bénéficiaires et les bénévoles contribue à la mixité sociale, en offrant la possibilité d’apprendre à se connaitre. Les valeurs que porte le projet sont le respect de l’autre et de sa dignité, la valorisation des compétences des habitants du quartier et le tissage du lien social au-travers d’actions favorisant les échanges entre des publics divers.
L’autonomisation des bénéficiaires-clients est un second objectif de l’épicerie sociale.
L’orientation des personnes vers cette épicerie sociale se fait par le biais du CCAS (Centre communal d’action sociale), du CDAS (centre départemental d’action social) ou des conseillères du centre social.


Les centres sociaux ont reçu l’agrément de la C.A.F (principal financeur avec la Ville de Rennes) et un conventionnement existe entre les deux parties pour une durée de 4 années. Tous les 4 ans, les centres sociaux rennais regroupés au sein de l’A.R.C.S (association rennaise des centres sociaux) doivent présenter un nouveau projet à la C.A.F pour être re-conventionnés. (Action collective famille, PSU, halte-garderie..). 
Le budget du centre social Ty Blosne avoisine les 930 000 € principalement subventionnés par la C.A.F et la ville de Rennes. Le département participe, à un niveau moindre, au financement de cette structure.
D’une manière générale, les centres sociaux développent un projet d’animation globale. L’objectif général est de rompre l’isolement des habitants, de prévenir et réduire les exclusions, de renforcer les solidarités entre les personnes en les intégrant dans des projets collectifs, leur permettant d’être acteurs et d’assumer un rôle social au sein d’un collectif ou sur le territoire. Dans le cadre général de l’animation de la vie sociale, les centres sociaux ont des missions complémentaires :
• Organiser une fonction d’accueil et d’écoute des usagers-habitants, des familles et des groupes ou des associations ;
• Assurer une attention particulière aux familles et aux publics fragilisés ;
• Développer des actions d’intervention sociale adaptées aux besoins de la population et du territoire ;
• Développer la participation et la prise de responsabilité par les usagers et les bénévoles ;
• Organiser la concertation et la coordination avec les professionnels et les acteurs impliqués dans les problématiques sociales du territoire et / ou sur leurs axes d’intervention prioritaires.
Le projet « familles » du centre social doit répondre aux problématiques familiales repérées sur le territoire et développer des actions, principalement des actions collectives favorisant l’épanouissement des parents et des enfants, le renforcement de la cohésion intra-familiale et les relations et solidarités inter-familiales.



Les centres sociaux ont vocation à renforcer les liens sociaux, familiaux et les solidarités de voisinage, à coordonner et à encourager les initiatives favorisant la vie collective et la prise de responsabilité des usagers.
Au sein du Centre Social, les professionnels de l’équipement (19 salariés) agissent en partenariat avec les structures sociales du quartier, les bailleurs sociaux, les établissements scolaires, les équipements du quartier et dans le cadre des dispositifs publics (CUCS, …).

La volonté du Centre Social est également de développer différentes formes de participation et d'engagement des habitants du quartier :
• Par l'élaboration et la participation à l'animation de projets ponctuels,
• Par l'encadrement de différentes activités (Accompagnement à la scolarité, cuisine, couture, bar des épices..) en relation avec des professionnels du centre,
• Par l'animation conjointe d'un atelier Parlons Français (80 personnes apprenantes) et de deux espaces-jeux.

L'accueil, véritable cœur du Centre Social :
L'espace d'accueil est souvent le temps de la première rencontre avec le Centre Social. C'est aussi le lieu où les habitants du quartier viennent s'informer sur les services, les structures et sur tout ce qui peut être utile pour faciliter la vie quotidienne de chacun. C'est donc un espace privilégié pour recueillir les besoins des personnes, écouter leurs demandes, les orienter et les informer sur les activités, les services du centre et au-delà du quartier, de la ville.
L’ambition est que ce lieu soir une véritable "boussole du quartier" en veillant à ce que chacun s'y sente bien accueilli.

Par ailleurs, de nombreuses permanences gratuites sont organisées au sein du centre social :
-Délégué du défenseur des droits : Jeudi matin sur rendez-vous. Laissez vos coordonnées au Centre Social.
-Techniciens Caisse d’allocations familiales : Prendre rendez-vous au 0 810 25 35 10 ou à l'accueil du Centre social.
-Travailleuse sociale CAF : Lundi 9h/11h15 et Jeudi 14h/16h15 sur rendez-vous au 02 99 50 90 47.
-Relais assistantes maternelles : Jeudi 9h/12h sur rendez-vous à l'Etoile au 02 99 67 11 70.
-AGIR ABCD, La plume (écrivains publics) : Le jeudi matin de 9h30 à 11h30 sans rendez-vous.
Des bénévoles sont là pour vous aider à écrire un courrier, une lettre de motivation, un CV...
-CLCV : Tous les mercredis de 9h à 12h sans rendez-vous pour une aide juridique, et le 3ème mercredi du mois 18h00/19h00 pour le logement, travail, consommation...
-Délégué cohésion police population : 3ème mercredi du mois 14h/16h sans rendez-vous.
-Conciliateur de justice : Le vendredi tous les 15 jours, de 14h à 17h sur rendez-vous au 02 99 50 90 47.
-Aide juridique d'urgence : Le mardi de 15h à 17h sur rendez-vous au 02 99 50 90 47. Conseils juridiques (sous conditions de ressources)
-Écrivains numérique : partenariat centre social et PIMMS : aide aux personnes qui rencontrent des difficultés face aux espaces numériques des institutions (impôts, préfecture, sécurité sociale, retraite,…). Le vendredi de 9h30 à 11h30.
-Informaticienne publique : aide aux personnes qui ont des difficultés pour faire fonctionner leur ordinateur personnel ou leur téléphone portable. Le vendredi de 9h à 12h.
-Cresus : aide aux personnes qui vivent des situations de surendettement. Le mercredi de 14h à 17h sur rendez-vous.
-Association Bienvenue : réseau de personnes offrant un accueil temporaire aux demandeurs d’asile. Permanence le 2ème jeudi de chaque mois sans rendez-vous.

9 mai           

Des habitants du quartier du Landry-Haut-Sancé s'opposent contre le projet de construction de cinq immeubles de grande hauteur, dont une tour de 16 étages, dans la future Z.A.C du Haut-Sancé. Lire l’article paru sur Ouest-France du 2 mai. 

mai               

Le premier bus électrique rennais a été mis en service sur la ligne 12 Saint-Grégoire (Grand Quartier) Rennes (La Poterie). Vous pouvez donc l'utiliser dès à présent. 6 autres bus électriques (de fabrication bretonne => Bolloré) seront mis en service prochainement sur cette ligne 12.
Photo France 3.Bretagne   S. Labrousse

29 avril            


Quelques photos de la bibli : nous proposons une ambiance très 60's pour ce mois de mai à venir. Grâce à l'aide généreuse d'un lecteur collectionneur, plongez dans l'univers de Godard et dans les archives de mai 68, avec également la possibilité de visionner "Génération" de H.Hamon, P. Rotman et E. Edinger. A l'étage DVD et CD vous attend une thématique « rockeurs et cinéma » des années 1960 à 2000 (essentiellement les années 70/80). Bonne visite!


 Mardi:          14:30-18:30 
Mercredi:10:00-12:30, 14:30-18:30 
Jeudi:Fermé 
Vendredi:14:30-18:30 
Samedi:10:00-12:30, 14:30-18:00 2 23 62 26 3902 



Bibliothèque du Landry, 100 rue de Châteaugiron. 02 23 62 26 39.

29 avril            


En raison du férié du mardi 1er mai, les collectes d'ordures ménagères et de déchets recyclables sont décalées d'un jour pour tous les usagers.

Par ailleurs, pas de métro, ni de bus le 1er mai.

29 avril            

Nous sommes heureux(ses) de vous annoncer l'arrivée de quatre poules rouges de Janzé dans notre poulailler collectif. Elles découvrent leur nouvel univers et apprécient leur hôtel 4 étoiles et leur magnifique parc.
Très sociables, elles apprécieront surement votre visite. Alors, n'hésitez pas.


29 avril            

Renne métropole propose des broyeurs de végétaux aux habitants par le biais de structures relais volontaires (associations, communes...).http://metropole.rennes.fr/pratique/actu-pratique/l-info-pratique-des-dechets/empruntez-les-broyeurs-de-rennes-metropole/
Ce dispositif permet aux habitants qui le souhaite d'emprunter un broyeur à moindre coût et de valoriser directement ses végétaux sur son jardin.
Il permet de :
Diminuer les déplacements en déchetterie,
De disposer de paillage "maison " gratuit,
De nourrir son sol grâce au paillage
Et aussi de limiter le coût de transport et de traitement des végétaux supporté par la collectivité.
Léa Le Goaster, Rennes Métropole
Direction des déchets et des réseaux d’énergies
SERVICE RELATIONS USAGERS ET ANIMATIONS DÉCHETS
Animatrice projets déchets occasionnels
02 99 86 65 69 - metropole.rennes.fr


29 avril            

Voici la cinquième édition de la lettre d'information de votre quartier Francisco-Ferrer, Landry, Poterie. N'hésitez pas à l'enrichir de vos idées et de vos remarques.

27 avril          

Rappel : Qui veut accueillir un nid de martinets à la Poterie et sur le quartier en général ?

Si vous appréciez la présence aux mois de mai-juin-juillet des martinets dans le ciel de Rennes, vous pouvez sans doute leur faciliter la vie en posant un nichoir (une simple boite en bois) en haut d'un mur de votre maison.
Les martinets noirs sont des oiseaux légendaires, qui passent 10 mois de l'année en vol (sans se poser, même la nuit !), entre l'Europe et l'Afrique. Ils sont présents à Rennes à partir de début mai, où les couples cherchent un pied-à-terre pour se reproduire. Ils nichent généralement dans des interstices sous les toits ou assez haut dans les vieux murs des maisons et immeubles, mais avec les constructions modernes étanches, ils ont de plus en plus de mal à trouver un logement.

Photo Emmanuel De Margerie
 Nous proposons cette année d'accueillir quelques couples de martinets à la Poterie, où pour l'instant ils nichent peu ou pas du tout, contrairement au Centre-ville où les nids sont nombreux. 



Pour cela, c'est assez simple: il suffit de construire un nichoir en bois, par exemple selon le modèle de la LPO (http://lpoaquitaine.org/images/stories/documents/pdf/groupe_nichoirs/Nich_mart.pdf), et de le fixer en haut d'un mur, à au moins 4m du sol (il faut bien sûr être prudent lors de l'installation). Le mur doit être de préférence orienté à l'Est ou au Nord, et avoir un espace bien dégagé devant pour faciliter l'accès des oiseaux.

Plus nous serons nombreux à installer des nichoirs sur le quartier, plus la probabilité que les martinets s'installent est importante, car ces petits oiseaux sont "coloniaux" et aiment nicher à proximité les uns des autres.

Vous pouvez trouver facilement des informations supplémentaires et des images d'installation de nichoirs en tapant "nichoir martinet" ou "swift nestbox" dans un moteur de recherche. Pour les moins bricoleurs - ou les plus occupés - d'entre nous, la LPO vend aussi des nichoirs déjà assemblés https://boutique.lpo.fr/catalogue/jardin-d-oiseaux/nichoirs-oiseaux/autres-oiseaux-cavernicoles/nichoir-martinet-lpo

Si vous êtes intéressés et motivés, n'hésitez pas à nous contacter à edemargerie@gmail.com. Partager nos expériences et si besoin nos outils pour la construction devrait être très motivant ! Si nous arrivons à faire venir quelques couples d'oiseaux, ils devraient ensuite revenir nous visiter chaque année, car ils ont une excellente mémoire et sont fidèles à leur lieu de nidification !
Solène et Emmanuel, biologistes, rue Michel Gérard.
Source pour les images de nichoirs : commonswift.orgswift-conservation.org.



26 avril            


Ouest-France, dans son édition du jour, s'interroge sur le devenir des cellules commerciales incendiées au Centre commercial Saint-Elisabeth, il y a quelques jours. Voir l'article à ce sujet.



26 avril            

Ce mercredi soir, la salle du Landry (près du collège) affichait complet pour une nouvelle présentation du projet de la Z.A.C du Haut-Sancé, en présence de Sébastien Semeril, premier adjoint en charge de l'urbanisme, Catherine Debroise, adjointe en charge du quartier Francisco-Ferrer, Landry, Poterie, des représentants de Rennes-Métropole, du cabinet CoBé et de monsieur Koenig de l'agence "LIN" de Berlin. 
Il s'agissait pour tous ces interlocuteurs de présenter une nouvelle mouture d'une partie de la future Z.A.C du Haut-Sancé (exit la Z.A.C du Landry qui prêtait à confusion). Il a d'abord été rappelé que les terrains ont été acquis par la ville en 2012 (ex-terrain de l'EREA), que des ateliers et visites du quartier ont été organisés en 2014 puis 2016 avec la participation de nombreux habitants. 
Lors de ces ateliers, il avait été demandé d'abaisser les constructions en bordure des maisons de l'Allée Charles Vanel et près des immeubles du square Louis Harel de la Noë. Les propositions concernant ce secteur n'ont pas évolués.

En revanche, nous avons appris ce mercredi soir, que la vente de la station-service Total était actée et que celle-ci serait rasée, puis dépolluée. Le gymnase du Haut-Sancé allait, lui aussi, disparaître
C'est ce secteur qui a été présenté aux habitants au cours de cette réunion, car sa morphologie a fortement évolué, suite à ces deux démolitions. C'est le groupe Bouygues qui a la maîtrise d'ouvrage de cette partie du projet (lot A (en bleu sur la photo ci-dessous)) avec Néotoa.


La proposition première consiste en une entrée de rue avec carrefour avec la rue de Châteaugiron (et feux tricolores et plateforme d'accès au parc du Landry), avec des commerces en rez-de-chaussée d'immeubles de grande hauteur. 

En effet le projet présenté est composé de 5 immeubles qui ont été présentés par M. Koenig. Ces immeubles auront une architecture forte, un effet de signal. 
Ils seront de type élevés en bordure de la rue de Châteaugiron (R+11, R+13 et R+16) puis un peu plus bas, pour ceux situé à l'emplacement de l'ancien centre commercial (R+7 et R+10). Ces immeubles seront en mixité de logements (Accession aidée, locatif social, accession libre ou maîtrisée). 
Un futur équipement sportif, ainsi qu'un square compléteront ces ensembles ainsi qu'un pôle multiservices, en bordure de la rue de Châteaugiron.
Une nouvelle approbation de la Z.A.C devrait être réalisée en fin 2018, le dépôt des premiers permis de construire en 2019, avec des premières livraisons en 2022. 
Ensuite les habitants ont pu poser leurs questions, leurs interrogations.
Celles-ci n'ont pas manqués.. Le stationnement (1 emplacement/par logement) et surtout la hauteur de ces bâtiments ont fait l'objet de nombreuses questions, mécontentement et affirmations.
Les transports en commun (améliorer les dessertes vers les quartiers Nord-Est de Rennes), les commerces (les commerçants actuels pourront-ils s'installer à prix raisonnable dans leurs nouveaux locaux). Ils pourront devenir propriétaires de leurs cellules.
Puis le débat est revenu sur la hauteur de ces futurs immeubles, sur la dévalorisation que cela apportera au quartier !
sur la non-demande des rennais en terme d'immeubles de grandes hauteurs..
Et les questions : Tout est-il décidé ? Est-ce de l'information ou de la concertation ?
Sébastien Semeril a tenté de répondre à l'ensemble de ces questionnements en précisant qu'il s'agissait d'une concertation et qu'il reviendrait en juin présenter de nouvelles propositions. A t'il été entendu ?
* De nombreux habitants refusent de croire qu'il y a moins de 1,8 habitant/appartement à Rennes et qu'il faut construite 1000 logements / an pour que la population ne diminue pas (à cause de la décohabitation) !
Affaire à suivre en juin donc.


Mais quid de la vie des futurs habitants de ce secteur : Balcons, cellier, garage à vélos, poussette, accès aux sous-sols, circulation sur les deux voies nouvellement crées, cheminement cyclables, piétonniers, écoles de rattachement, combien de commerces, y aura t'il des lieux dédiés aux professionnels de santé ?? 

Données officielles : Sur le quartier Francisco-Ferrer, Landry, Poterie, chaque logement est occupé par 1,9 habitant (1,8 sur Rennes). 
46,2 / 100 personnes vivent seules dans leur logement sur notre quartier et 52,4 /100 sur la ville de Rennes (Source : INSEE 2013).
Notre quartier Francisco-Ferrer, Landry, Poterie avait perdu 306 habitants au recensement entre 2007 et 2012.

25 avril               

Le poulailler du parc du Landry et de la forêt nourricière à proximité du jardin permacole vont accueillir 4 poules à compter de ce vendredi soir.
Une action de l'association "Jardins (ou) verts" : http://jardinsouverts.wixsite.com/jardinsouverts



25 avril           

Ci-joint information concernant la collecte des déchets – Semaine du 7 au 12 mai 2018

En raison des deux jours fériés de la semaine du 7 au 12 mai 2018, une organisation particulière est mise en place pour la collecte des déchets ménagers et assimilés.
La collecte des ordures ménagères et des déchets recyclables sera exceptionnellement assurée le mardi 8 mai aux horaires habituels. Le jeudi 10 mai, férié, pas de collecte : décalage d'une journée comme d'habitude jusqu'à la fin de la semaine. La collecte du jeudi est ainsi décalée au vendredi et la collecte du vendredi décalée au samedi.
Pour les végétaux : pas de rattrapage de collecte les jours fériés. Exceptionnellement, les secteurs de mardi 1er et 8 mai sont remplacés par une collecte unique le lundi 7 mai.
Pour rappel, les déchetteries sont fermées les jours fériés et ouvertes, le reste de la semaine, aux horaires habituels.
Pour les déchets des professionnels :
Les cartons :
· collecte du 8 mai décalée au 9 mai
· collecte du 9 mai décalée au 11 mai
· collecte du 10 mai supprimée
· collecte du 11 mai décalée au 14 mai
Les biodéchets :
· collecte du 8 mai maintenue
· collecte du 10 mai supprimée
· pas de décalage pour les autres jours de collecte


24 avril            

En raison du préavis de grève des perturbations du service de collecte sont à prévoir le mercredi 25 avril sur les communes de rennes métropole. Si votre bac n'est pas collecté, merci de le rentrer jusqu'à la prochaine collecte.

24 avril             

Durant les nuits du lundi 23 au vendredi 27 au matin, de 20h à 6h, la rue Saint-Hélier sera fermée dans les deux sens entre le boulevard Laënnec et le pont Saint-Hélier afin permettre des travaux de voirie.
Depuis le nord, les automobilistes pourront rejoindre la rue de Châteaugiron en empruntant le boulevard Laënnec, l’avenue du Sergent Maginot et le boulevard Villebois-Mareuil. Depuis le sud, les automobilistes pourront rejoindre le boulevard Laënnec en empruntant la rue Pierre Martin, la rue Albert de Mun, la rue de Riaval, les boulevards Franklin Roosevelt, Léon Bourgeois, Villebois-Mareuil et l’avenue Aristide Briand.


23 avril             


La semaine passée, sous un très beau soleil, trois hommes s'affairent autour de la grande échelle. Le retour du soleil aidant, ils vont ainsi vérifier les gouttières et toitures des maisons d'une partie de ce square du quartier de la Poterie. 

La solidarité existe toujours sur nos quartiers. Félicitations à eux.


Adieu les bureaux inutilisés de la Douane, allée de Finlande. Pendant des années, ces bureaux ont accueillis les douaniers roulants. Depuis de nombreuses années, ces locaux étaient inutilisés. Nous ne connaissons pas la destination des terrains libérés.



23 avril            


La bibliothèque du Triangle accueille L’Encyclopédie des migrants. Du 23 avril au 12 mai 2018, vous pourrez consulter les 3 tomes de l’ouvrage acquis par la Ville de Rennes. Cette Encyclopédie rassemble 400 histoires intimes de personnes migrantes collectées dans 8 villes européennes : Brest, Rennes, Nantes, Gijón, Porto, Lisbonne, Cadix et Gibraltar. Ce projet artistique à l’initiative de la metteure en scène Paloma Fernández Sobrino est né dans le quartier du Blosne en 2014. Il a été coordonné par l’association L’âge de la tortue.
Le mardi 24 avril à 18h30, une projection du film documentaire réalisé par Frédéric Leterrier et Benoît Raoulx sera proposée, en présence de Paloma Fernández Sobrino, auteure et metteure en scène à l'origine du projet. Entrée libre et gratuite.
Bibliothèque Triangle - 3 Boulevard de Yougoslavie, 35200 Rennes / Informations : www.encyclopedie-des-migrants.eu. Contact : Association L’âge de la tortue - 09 50 18 51 65. Bande annonce du film : https://vimeo.com/236760991


23 avril            

L'école Saint-Michel, située au 1 rue de Châteaugiron, fait l'objet actuellement d'importants travaux en vue de la construction d'un important projet immobilier. Lire l'article paru ce jour dans Ouest-France à ce sujet.

20 avril             

Compte-rendu de la commission Cadre de vie du conseil de quartier du Blosne du 22 mars 2018 :
Ø Conservatoire à Rayonnement Régional

Ø Présentation du projet "mémoire de la Baraque" avec Sarah ANSARI (Rennes Métropole)
Ø Questions diverses
  
Ø Conservatoire à Rayonnement Régional

En préalable à l'Assemblée de quartier, programmée le 13 juin prochain, proposition d'une démarche de connaissance et de découverte des activités du Conservatoire avec les habitants du Blosne : Franck-Olivier JEDRZEJAK-HÉVIN, Directeur adjoint du Conservatoire à Rayonnement Régional. L'organisation de ces visites sera assurée par Perrine CHAPELLE qui assure actuellement une mission de Service Civique au sein des équipes du Conservatoire à Rayonnement Régional.

Les travaux préparatoires au chantier de construction du bâtiment dédié aux activités du Conservatoire à Rayonnement Régional ont commencé sur la place de Zagreb. La livraison est prévue en 2020 pour une ouverture à la rentrée scolaire. Le Conservatoire à Rayonnement Régional développera donc ses activités sur 2 sites. 



Une partie de l'activité sera maintenue rue Hoche : enseignement des disciplines "classiques" (piano, violon, flûte, guitare, …) et de la formation musicale (solfège). Les enseignements dispensés sur le site du Blosne seront les suivants : Danse, Théâtre, Percussions, Musiques traditionnelles (aire géographique bretonne), Musiques Actuelles Amplifiées (MAA), Jazz. Les pratiques d'orchestre et certaines pratiques collectives auront également lieu dans le bâtiment neuf qui sera localisé à l'ouest de la place de Zagreb (Photo).

Le nouveau bâtiment de plus de 4 000 m² comprendra :
· un pôle d’accueil avec un café musiques ;
· des salles d’enseignement musical ;
· un auditorium de 300 places ;
· le pôle d’enseignement chorégraphique et des arts dramatiques (six salles) ;
· Le Pont supérieur (établissement indépendant du Conservatoire, le département Musique du Pôle d'enseignement supérieur spectacle vivant Bretagne – Pays de la Loire prendra place dans le bâtiment neuf).


Afin de renforcer les liens existants avec le quartier (notamment au travers des classes orchestre qui existent depuis 2009 dans les 3 écoles primaires du quartier et des manifestations organisées par le Conservatoire à Rayonnement Régional au Triangle) et d'en tisser de nouveaux, il est proposé aux habitants du Blosne de faire une visite découverte du Conservatoire à Rayonnement Régional sur le site Hoche. Des visites seront programmées courant juin sur des dates à préciser (une quinzaine de personnes par visite). Une invitation à s'inscrire sera prochainement envoyée au réseau des habitants du Blosne, et aux équipements et associations du quartier pour le proposer à leurs usagers et membres.

L'idée générale est de se rendre au Conservatoire à Rayonnement Régional sur des temps où la fréquentation est importante pour y voir le maximum d'activités tout en favorisant la fluidité de la visite et les échanges avec les enseignants.
Si vous êtes d'ores et déjà intéressé.e, vous pouvez adresser un mail à la Direction de Quartiers Sud-Est (dqse@ville-rennes.fr).
Un retour sur ces visites pourra être fait lors de la prochaine Assemblée de quartier auprès de tous les habitants intéressés, avec une prise de parole des participants qui le souhaitent, et avec un temps convivial et musical.




Ø Présentation du projet "mémoire de la Baraque" avec Sarah ANSARI (Rennes Métropole)


Ce projet s'inscrit dans le cadre du projet de renouvellement urbain du quartier du Blosne et a émergé au moment de la concertation sur le nouveau pôle associatif de quartier à horizon 2022.
Avec l'appui d'un habitant du quartier, des membres de l'association Ar Maures qui occupe la Baraque, sont venus en parler, et de l'histoire qu'elle représente pour eux.

À l'origine, le local "la baraque" servait de bureaux pour les nombreux chantiers qui ont ponctué la sortie de terre du quartier.
La "baraque" est devenue au milieu des années 80 un lieu d'expression, de dialogues et d'initiatives diverses portées par la communauté maghrébine du quartier. Il est un lieu de vie important pour les plus anciens qui s'y retrouvent très régulièrement ou pour les plus jeunes au sein du club de foot et lors des fêtes familiales.
C'est un lieu emblématique, à la charge symbolique forte et à la fonction sociale extrêmement importante qui s'apprête à disparaître du paysage urbain du quartier. 

L'annonce par la Ville de Rennes de la destruction prochaine de la "baraque " à Ar Maure a été marquée par une forte émotion et par l'envie exprimée par des membres de l'association de parler de l'histoire de la construction du quartier, avec la volonté de laisser une trace et de transmettre une part de cette mémoire aux jeunes générations.
Beaucoup de ces anciens ont en effet participé à la construction du quartier et les plus jeunes comme une partie non négligeable de la population du quartier méconnaissent encore aujourd'hui cette part de l'histoire du Blosne et de l'urbanisation de la ville.
L'association "Trajectoire" a été retenue pour accompagner la démarche. Cette association très inscrite dans les réseaux de travail autour de la transmission de la mémoire et de l'histoire de l'immigration et des quartiers populaires, la préservation du patrimoine, a fait une proposition à la fois intéressante du point de vue documentaire mais aussi en terme de rendu à venir dans le quartier sous des formes attractives pour tous les habitants. 

Le futur pôle associatif sera pourvu d'un mur numérique, qui pourra accueillir de l'écrit, des photos, de la vidéo, et qui aura vocation à présenter ce travail (qui sera toutefois disponible bien avant la construction du pôle, dans d'autres lieux à définir). L'idée est également de constituer des supports pour travailler sur la question intergénérationnelle et la transmission de la mémoire avec les plus jeunes et l'ensemble des populations du quartier et de la Ville pour diffuser cette histoire intime constitutive de l'histoire de Rennes.
Quelques observations des participants :
· ce projet suscite de l'écho pour toute la population ouvrière passée par la Baraque (ex : les bretons "immigrés" de la Bretagne rurale) ;
· c'est aussi l'occasion d'aborder au-delà de la construction "physique" du quartier la construction de la vie sociale, associative, très riche de ce quartier ;
· il est intéressant de constater que beaucoup d'habitants du quartier ont une histoire liée à la Baraque.
L'association Trajectoire sera présente dans le quartier pour présenter sa méthode et rencontrer l'ensemble des acteurs du quartier intéressés.


Ø Questions diverses


·        Il est proposé à l'ordre du jour de la prochaine Commission « Cadre de vie» un point sur la rénovation énergétique dans les copropriétés avec le dispositif ECOTRAVO.

· Les questions de sécurité sont abordées et notamment la question des cambriolages sur le quartier.

Une rencontre a été mise en place à l'initiative d'une association de quartier et la Police Nationale. Une seconde est programmée prochainement avec la Police et des élus de la Ville.

· La question est posée de nommer des représentants d'habitants parmi les conseillers de quartier pour participer aux réunions sécurité organisées régulièrement avec la Police et les services de sécurité médiation. Il est proposé de mettre cette question à l'ordre du jour du prochain Conseil de quartier.

PROCHAINE COMMISSION CADRE DE VIE (ouverte à tous) : jeudi 17 mai 2018 à 18h , salle Carambole (6 rue de Hongrie).

19 avril              

18 avril               

Les jeunesses s’écoutent au Triangle : Exposition sonore du 17 avril au 26 avril organisée par la Radio Clab (ex. Radio Campus Rennes) au Triangle
Accès libre à la Galerie du Triangle (directement sur la droite en entrant)
Lundi, mardi, jeudi, vendredi de 14h à 19h, Mercredi de 10h à 19h, Samedi de 10h à 17h. Lire l'article à ce sujet sur le site Alter1fo. 


17 avril          

Suite à l’incendie de la semaine dernière et en réponse aux propositions d’aide de nombreux habitants, nous vous convions à un temps de partage lundi prochain pour montrer aux commerçants tout notre soutien dans cette épreuve.

Le pique-nique (à partir de 12h15) se prolongera par un après-midi de jeux pour ceux qui le souhaitent rue de la Nida.

Si vous avez le possibilité, n’hésitez pas à apporter vos chaises pliantes !!
Claire-Agnès FROMENT
Au p'tit Blosneur
07.68.370.371
www.auptitblosneur.fr
https://www.facebook.com/auptitblosneur

Lauréate 2017 région Bretagne - Concours Talents des cités


17 avril          

Pour tous : Défilé festif et convivial au Blosne au rythme de la Batucada suivi d'un spectacle dans la halle du Triangle. Départ 14 h 30 place de Zagreb. Renseignements : Centre social Ty Blosne ou Direction de Quartiers Sud-Est.
Mercredi 18 avril, place de Zagreb, Rennes. Gratuit. Contact : 02 99 50 90 47.


17 avril          

Le conseil municipal de ce lundi 16 avril a confirmé l'ouverture de classes en écoles primaires à :
-Eugène Guillevic : au titre de dédoublement des CE1 : 2 classes
-Volga : au titre de dédoublement des CE1 : 2 classes
-Torigné : au titre de dédoublement des CE1 : 2 classes
-Châteaugiron-Landry : 1 classe en élémentaire
-Poterie : 1 classe en élémentaire et 1 classe en maternelle.
-Robert Doisneau : 1 classe au conditionnel en maternelle.


17 avril          

Le boulevard des Hautes-Ourmes est fermé ce mardi toute la journée dans le sens Est-Ouest.

16 juin            

Profitez de ce mardi ensoleillé pour aller découvrir les superbes massifs d'azalée situés à l'entrée Ouest du parc des Hautes-Ourmes.
15 avril            


Ambiance des plus festives ce dimanche au Triangle, à l'occasion de la fête #8 organisée par l'Armada productions et le Triangle. Beaucoup de familles et de monde sous la halle, dans le hall et lors des représentations de Tétris, un spectacle de danse, joyeux et acrobatique. 

15 avril            

Un détour par le salon de l'immobilier au Couvent des Jacobins ce week-end peut nous aider à voir quelle est la connaissance des promoteurs immobiliers (ou plutôt leurs commerciaux) de nos quartiers !
Connaissent-ils le quartier où ils proposent des logements  ?
Nous pouvons en douter, leurs seules connaissances se limitent souvent aux écrits de la plaquette ou de la vidéo qu'ils présentent. 

Il est vrai que l'on y apprend que certains programmes sont avant tout acquis, à plus de 80% par des investisseurs. 
Pourquoi investir nos quartiers ?
Nous seront près de la gare est l'une des premières réponses, et ces emplacements sont recherchés par les investisseurs, de plus, nous trouvons assez facilement des propriétés à acquérir.
A la remarque que sur le quartier Francisco-Ferrer, Landry, Poterie, plus de 1200 logements y seront programmés d'ici fin 2021-2022, soit près 400 logements/an, pensez-vous vendre rapidement ces programmes et est-il raisonnable de continuer à vouloir acquérir de nouveaux espaces (et à faire le forcing auprès de propriétaires de maisons) pour proposer de futurs immeubles ? La réponse se fait évasive. Nous n'avons pas connaissance que tant de projets sont prévus sur ce quartier.
Depuis de nombreuses années, il n'a jamais été livré plus de 100 logements sur ce quartier/an. 
Boom de la construction, ou prise de risque inconsidérée ? 
Bulle immobilière en vue !
Lors d'une des rencontres avec l'un des promoteurs, nous avons appris que le programme "Edelweiss" prévu sur au 108 et 110 rue de Vern faisait l'objet d'un recours de la part de riverains.

12 avril            

Ordre du jour du prochain conseil municipal de Rennes, lundi 16 avril. 
A l'ordre du jour, entre autres :
-Aménagement et services urbains, environnement - ZAC Blosne-Est – Acquisition d'un lot parking – Approbation
-Aménagement et services urbains, environnement - Quartier Francisco Ferrer / Landry / Poterie – ZAC Landry-Châteaugiron – Modification du Dossier de création – Concertation préalable.


12 avril             

Dans la nuit du 10 au 11 avril, un terrible incendie a endommagé quatre magasins du centre commercial Saint-Elisabeth. Lire l'article de Ouest-France à ce sujet.

12 avril             

Retour sur une photo publiée le 8 avril 2017 sur ce blog !